mercredi 22 février 2017

Alain Lachartre, chez les Amis de Jules

Alain Lachartre nous a fait l’immense honneur de participer à notre rubrique « Les amis de Jules »
Par où commencer pour retracer le parcours très riche de notre ami.

Peut être par le début…  (Merci à l’ami Wiki pour l’ensemble de ces infos…)

Alain est né à Versailles et a grandi à Istanbul et à Rome. Il a depuis sa plus tendre enfance aimé la bande dessinée. Il a même appris à lire en déchiffrant l’album de Tintin Le temple du soleil.

Plus tard, c’est à Paris qu’il s’est formé au métier du dessin à l’atelier Met de Penninghen.

En 1968, il est entré à l’école nationale supérieure des arts appliqués et des Métiers d’art où il est sorti major de sa promotion en 1971.

De 1971 à 1985 il travaille comme directeur artistique et illustrateur dans différentes structures.
En 1976, après avoir passé quatre ans chez Publicis,  il est recruté par l'agence Dupuy-Compton (devenue Saatchi and Saatchi France) ou il y reste deux ans.
Puis pendant quatre autres années il occupe le poste de directeur artistique de l'agence M.B.C. (Michalon Bergès conseil).
La taille moyenne de cette agence lui permet d'expérimenter ses convictions artistiques. Il a alors prit conscience qu’il pouvait allier plusieurs de ses talents, et notamment l’illustration, alors que la photographie, à cette époque, tend à être omniprésente dans le paysage publicitaire français. C'est le moment qu'il choisit pour privilégier les collaborations avec des dessinateurs de BD afin de réaliser les visuels et mettre en forme ses idées. C’est à cette époque que Floc’h croise son chemin. 

En 1980, avec sa conceptrice-rédactrice Nicole Contencin, ils conçoivent et mettent au point la campagne Pulmoll verte illustrée par le dessinateur Floc'h. Cette campagne intitulée Le secret de la Pulmoll verte va participer à l'émergence des relations de la nouvelle bande dessinée française avec la publicité. 

À partir de 1982 il rejoint l'agence Grey France, durant quatre ans  et parmi ses travaux, il devient le responsable de l'identité graphique et de la conception des aventures du personnage Malabar, symbole du bubble-gum du même nom. C'est l'occasion pour lui de travailler de nouveau  avec de nombreux dessinateurs pour la jeunesse.
À la même période, il expérimente l'activité d'éditeur en publiant des sérigraphies numérotées et signées à tirages limités, réalisées à l'atelier d'Éric Seydoux avec les artistes qu'il affectionne depuis plusieurs années : Yves Chaland, Floc'h et Pierre Clément. C'est également avec Central Union qu'il publie en 1984 et les quatre années suivantes les agendas Rencontres, Rendez-vous, Ruptures où on découvre au fil des pages les dessins des principaux auteurs de la nouvelle bande dessinée ainsi que ceux de la ligne claire : Walter Minus (son petit frère de 12 ans son cadet), Ted Benoit, Ever Meulen, Yves Chaland, Floc'h, Loustal, ainsi qu’une cinquantaine de dessinateurs.


En 1986, il publie chez Robert Laffont et Magic Strip Objectif Pub, son premier essai consacré à la bande dessinée et à la publicité où il montre et explique le fonctionnement conjoint des directeurs artistiques et des dessinateurs, les personnalités, la narration et la puissance d'évocation qu'apportent à la publicité les auteurs de bande dessinée.


C’est en 1988, qu’Alain Lachartre fonde à Paris son propre bureau de création, Vue sur la Ville, avec Martine Parker-Landon, atelier dédié à la communication des marques, situé dans le quartier du Marais à Paris.

’’Nos locaux situés au 6eme étage d’un immeuble du Marais avait une grande terrasse, et une vue quasiment de 360° sur Paris. Une nouvelle vie professionnelle s’est alors annoncée, tournée vers l’édition, le dessin, l’illustration et la communication. Notre bureau n’a jamais été une agence publicitaire au sens où on l’entend généralement, mais un atelier de créateurs d’éditions publicitaires.’’


ECS et Formica sont les premiers budgets dont ils disposent pour lancer cette entreprise. Ils seront rejoints un an plus tard par la première commande du département des relations presse de la maison Chanel. La conception et la réalisation du dossier de presse Égoïste le nouveau parfum masculin leur est confié, et c'est avec Jacques Tardi que se concrétise cette surprenante première édition dans l'univers du luxe. Alain Lachartre inaugure avec Chanel et son directeur artistique Jacques Helleu une relation de confiance qui durera près de vingt ans. D'autres maisons du luxe viennent et deviennent les clients de Vue sur la Ville : les champagnes Veuve Clicquot, Taittinger, Piper et Charles Heidsieck, le cognac Hennessy, l'Hôtel Ritz, l'Hôtel de Crillon, les parfums Issé Miyaké, Yves Saint Laurent, Givenchy, Patou, Jean-Paul Gaultier, la haute-joaillerie avec Boucheron, Chanel, Van Cleef & Arpels, les grands magasins : Le Printemps, Le Bon Marché, La Grande Épicerie de Paris, Canal +, l'Atelier Renault.
Philippe Starck lui demande d'imaginer des éditions particulières pour ses clients : les lunettes Mikli, la Moto Aprilia, les téléviseurs Saba, Telefunken et Thomson, Les 3 Suisses.
L'agence munichoise Avantgarde lui propose de créer pendant plusieurs années des collections de chaussettes pour hommes de la marque Ergee, ainsi que toutes les éditions qui les accompagnent. C'est pour lui l'occasion de faire découvrir en Allemagne les artistes de la bande dessinée française qui sont en partie la signature de son travail : Floc'h, Yves Chaland, Serge Clerc, Walter Minus, Pierre Clément, Ted Benoit et Loustal.
De nombreux autres dessinateurs collaborent fidèlement aux nouveaux projets de Vue sur la Ville comme Pierre Le-Tan, François Avril ou Jean-Philippe Delhomme. Il travaille aussi régulièrement avec des photographes venus d'horizons différents, particulièrement pour Chanel, l'Hôtel Ritz, Renault, le champagne Taittinger…

Commencée en 1991, une collection de calendriers illustrés s'est constituée au cours des années. Cette carte de vœux destinée aux relations amicales et professionnelles de l'Agence-atelier Vue sur la Ville est l'occasion toujours renouvelée de donner carte blanche à douze illustrateurs, et de choisir aussi bien des dessinateurs reconnus et célèbres, que de dénicher des artistes au début de leur carrière. L'ensemble de ces calendriers illustrés est présenté dans le cadre de l'exposition La Ville dessinée à la Cité de l'architecture et du patrimoine à Paris en 2010, et une sélection est réunie dans l'ouvrage Vues sur la Ville publié par Michel Lagarde.

Durant toutes ces années, l'atelier Vue sur la Ville reste une entreprise de cinq personnes, dont chaque détail reste sous le contrôle de ses deux fondateurs. Ils s'entourent de compétences multiples : graphistes, concepteurs-rédacteurs, fabricants, écrivains, photographes, dessinateurs, imprimeurs, façonniers. La plupart de ces travaux d'illustrations et d'éditions ont été réunis par Alain Lachartre dans son livre Traits séduisants publié en 2006 aux Éditions Scala.




2007 est l'année du rapprochement qui va associer le savoir-faire de Vue sur la Ville dans le domaine de l'édition de prestige, avec celui de conseils stratégiques de l'agence Mister Brown. 

Depuis 2010, Alain Lachartre se consacre à ses illustrations, il les expose à Paris et à Bruxelles tout en publiant régulièrement des ouvrages sur ses thèmes de prédilection. Il présente ses dessins en avril 2012 à la galerie Petits Papiers à Paris. Il les a réunis dans une édition originale intitulée La valise égyptienne. Il y écrit en introduction :

’’ J'aime beaucoup voyager. J'en reviens toujours avec les poches pleines de sable et de petits cailloux couverts de hiéroglyphes. Si parfois je trempe mes pinceaux dans l'eau du Nil, je mêle aussi mes couleurs dans celles des mers du sud et des pirates. Mon regard est celui d'un curieux qui se double d'une bonne dose de dyslexie : si j'en abuse parfois, et je m'en excuse, c'est pour mieux malgré moi arriver à traduire l'envers des choses, celles que l'on fréquente la nuit dans nos songes.’’

En 2015, il expose à la galerie de Corinne Bonnet à Paris ses dessins originaux ainsi que le portfolio Flamboyants crocodiles qu'il publie aux Éditions Imagerie d'Épinal.
Il publie son ouvrage Malabar. Histoires de bulles aux Éditions Dupuis en 2015, cet ouvrage reçoit le Prix Papiers Nickelés / SoBD 2016 à Paris.



’’J’aime dessiner, à travers les animaux : crocodiles, vachettes, lémuriens,  des sentiments personnels. Un regard d’enfant mais sans s’adresser spécifiquement à eux. J’aime aussi toucher les adultes. Une exposition est prévue en mars prochain à la galerie Corinne Bonnet, un très beau lieu situé rue Daguerre à Paris, ainsi qu’une autre en mai à Venise à l'Alliance française. Je caresse aussi l’espoir de monter un Opéra/Comédie musicale d’après mes dessins et un livret que j’ai écrit…mais ceci est une autre histoire !’’





Une vie professionnelle bien remplie… 

On retrouve, sur son dessin plein d’humour, Tim et une flopée de ’’Toin’’ (Voir le T1 des épatantes aventures de jules)  aux prises avec quelques uns de ses personnages exotiques emblématiques tel que ses crocodiles, Lémuriens, poissons des eaux profondes et ouistitis à large bouche…  
 


Merci Alain pour ta gentillesse et ta disponibilité.

Merci aussi au blog « Axelle Viannay » pour ses deux entretiens avec notre ami ici et ici ainsi qu’à la page Wikipédia.

samedi 18 février 2017

Disparition d'un ami de Jules

C'est avec une énorme tristesse que je viens d'apprendre cette terrible nouvelle ce matin... Je suis abasourdi....
Il avait eu la gentillesse de répondre à ma demande en décembre 2013.

Adieu François Joseph Bubblenoise repose en paix...

jeudi 16 février 2017

Les Amis de jules ont sept ans...

Depuis maintenant 7 ans que cette rubrique a vu le jour, de très nombreux auteurs ont participés.
Merci à Jacques Terpant, Antonio Lapone, Guillaume Guerse, Piccolo, Mircea Arapu, Sandro Masin, Fred Neidhardt, Camille Raveau, Christophe Stofkio, Willy Beille, Sternic (Nicolas Sterin), Koulou, Jimm, Jean François Caritte, Ftisy, François Joseph Bubblenoise, Chris Malgrain, Zö, Erik Shaham, Katia Even, Wayne, Luria Gwen, Julia, Francis Bréant, Amchan, Wilmaury, Tjaviu, …pour leur participation.


mardi 14 février 2017

Rallye-lecture sur Emile Bravo


https://rallye-lecture.fr/
La plateforme rallye-lecture est administrée par Lorin Walter, professeur des écoles dans le département de l’Ain (01). 
Des petits questionnaires sont accessible sur ce site:
Ex: L'Imparfait du futur - Sous forme de 5 questions avec réponses à choisir parmi trois proposés. 
Ce petit "jeu" s'adresse à des enfants de CE2 à CM2, d'autres à partir de CE1, afin de vérifier la compréhension d'un texte.


D'autres questionnaires sont aussi disponibles:

La liste des auteurs présents sur ce site est très longue. 
On trouve notamment : Fred Bernard, Claude Ponti, Yvan Pommaux, Geoffroy de Pennart, Philippe Corentin, Roald Dahl, Susie Morgenstern, Tomi Ungerer, Mario Ramos, etc... 

Il est l'administrateur de très nombreux sites autour de l’école parmi lesquels :
monecole.fr : partage de ressources pour la classe
– monB2i.fr : plateforme d’apprentissage, d’entrainement et de validation du B2i, en ligne.
– classe-numerique.fr : plateforme de création et de suivi de plans de travail en ligne pour le cycle 3.
– multix.fr : plateforme d’apprentissage, d’entrainement et de validation des tables de multiplication en ligne.
– ressources-numeriques.fr : référencement, classification et partage de ressources numériques pour une utilisation en classe.
– livres.monecole.fr : référencement, classification et partage de ressources autour des livres de littérature jeunesse.
– topecole.fr : Page d’accueil pour les navigateurs de votre école, afin que les élèves évoluent dans un environnement sécurisé avec des ressources vérifiées et mise à disposition des élèves.
– jecherche.net : Moteur de recherche sécurisé pour une utilisation en classe.
mabcd.fr : Partage de carnets de lecture pour les élèves.
viedeprof : détente autour de perles et d’anecdotes d’école.
Le projet a été créé en avril 2013 et lancé sur la toile en juin 2014. 
Le régime juridique du site est l’auto-entreprise.

samedi 4 février 2017

Piccolo, chez les amis de Jules



https://www.facebook.com/PICCOLO-313935211726/
Les Amis de Jules ont l’honneur de compter un admirateur de plus. J’ai nommé Piccolo. 
Piccolo est un illustrateur, dessinateur Bd et graphiste. 

Il a la chance d’habiter dans l’ancienne  capitale de la Gaule romaine : Lyon.
Piccolo a débuté, comme beaucoup, dans les agences de pubs. Tout au long de sa carrière il travaillera avec divers partenaires : la ville de Lyon, des publicistes (Euro RSCG, BLLB…), des entreprises (Dentressangle, EDF, Aquasourca, Aldes…). Il participe même à l’élaboration de logo (l’Affaire Louis Trio – hé oui rien que ça), de pochettes de disques, d’affiches…

En 1985 il crée avec un groupe d’illustrateurs et de dessinateurs « Tendance 9 ».

’’Ce groupe n'a pas tenu longtemps, un an et demi, nous étions neuf issus du journal Rock et BD, avons édité une série de sérigraphies, quelques cartes postales, participés à des expos sur notre travail, et sommes intervenus dans des collèges, lycées, MJC.’’

Il participe, en octobre 1986, aux Arts de Lyon pour les Bennes dessinées et il y croisera Chaland, Ted Benoit, Margerin, Loustal, Serge Clerc et quelques autres noms bien connus.

Dans son emploi du temps chargé, il intervient de temps à autre dans les établissements scolaires pour parler de sa profession et a été en 1990, professeur de dessins à la Condition des Soies (Lyon).

En 1991 et jusqu’en 2002, il travaille pour la société de production « Je Suis Bien Content » ou JSBC. Mais si vous connaissez…. « Avril et le monde truqué » de Tardi. Non ? « Persépolis » « Silex and the city »…. Oui ?! Ah vous me rassurez.

Il réalise, en 2014, diverses illustrations et travaux pour la société Dentressangle (les routiers), le journal de la « Décroissance » mais surtout, il réalise des bd pour « Casseurs de Pub ». 

« Casseurs de Pub » est une association qui a pour objectif de promouvoir la création graphique et artistique basée sur la critique de la société de consommation et la promotion d'alternatives : Flip, Nège et la centrale nucléaire, La fin de l’or noire et la marque rouge. 

Des parodies dont l’une est inspirée, en partie, de Tintin au Pays de l'Or Noire d’Hergé. D’autre personnages du monde d’Hergé (Jo et Zette ?!), parodie la question sur le nucléaire et sa gestion à long terme. 

Quant à la marque rouge, je vous laisse deviner de quel auteur il est fait référence, Piccolo pointe la publicité, la surconsommation  et les nanotechnologies. 


Des prises de position de la part de Piccolo face aux préoccupations de l’environnement et du devenir de notre planète et de l’humanité.

Son travail est vraiment de tous horizons et pour toutes sortes de professions : les routiers, les médecins, la ville de Lyon (beaucoup), Il a même réalisé des projets de jeux de société et de panneaux routiers.


Il a aussi contribué, à sa façon, aux 75 ans de notre ami Spirou.


Personnellement, j’aime beaucoup le travail de Piccolo. Ses lignes, ses traits et la simplicité de la mise en couleur. Voici, ci-dessous, celui qui m’a le plus attiré. Il me fait penser au crayon de Sempé (la femme surtout).


Mais je vous incite, et vous invite, à parcourir, comme je l’ai fait, le blog de Piccolo ainsi que sa page FaceBook Pro. Vous y trouverez une partie de son travail.
Merci Bubu pour ta présentation.

J’ajouterai que notre ami travail actuellement sur un projet, avancé, d’une BD prévue aux éditions Chants des Muses sous le titre ''Coiffeur pour Dames – Tome 2 le chasseur Blanc'' (Scénario de Morales) avec pour originalité de sortir le tome 2 avant le tome 1. 


Piccolo nous a fait le plaisir de se prêter au jeu du fan-art. 
Dans son dessin on retrouve Jules et ses amis dans une fâcheuse posture avec Jean Etcheverry, paléoanthropologue amateur (aperçu dans le tome 3 des épatantes aventures de Jules) au prise avec un Tyrannosaurus Rex, dans un remake du roman  d’Arthur Conan Doyle, Le Monde perdu. 

"Ma contribution au Blog d'un passionné du travail d’Émile Bravo, JM Grelots qui m'a demandé si je voulais bien y participer. Ce que j'ai fait avec réel plaisir, appréciant moi aussi l'univers d’Émile.
Dans ma jeunesse, mon père passionné d'archéologie nous emmenait, mes frères et moi visiter des grottes ornées, ce fut une révélation, une aventure, des moments magiques et c'est pour cette raison que l' album des Aventures de Jules "Presque Enterrés" inspira, par évidence mon Fan Art."

 
Crayonné
Encrage
Encrage
Encrage
Encrage Définitif
Mise en couleur