dimanche 30 août 2015

Le journal d'un ingénu chez les Inrocks

"Un panorama d’albums où se mêlent classiques et œuvres contemporaines : Hergé, Riad Sattouf, Tezuka, Larcenet, Franquin, Stan Lee, Émile Bravo...

Ces dernières années, le paysage de la bande dessinée a beaucoup changé. 
Comme dans la musique, les lignes se sont brouillées. 
BD indépendante ou grand public Comics ou roman graphique ? Manga pour enfants ou pour adultes ? Il est de plus en plus difficile de se raccrocher à des cases. Entre patrimoine et nouveautés, séries au long cours et formes nouvelles, traductions et adaptations littéraires, la production enfle et se diversifie, et il est de plus en plus difficile de s’y retrouver. 
C’est pourquoi nous avons eu envie de faire le point et de vous proposer 150 BD indispensables. Elles ne sont délibérément pas classées. Ce ne sont pas les “meilleures BD de tous les temps”, mais un panorama d’albums où se mêlent classiques et œuvres contemporaines, une bédéthèque restreinte mais représentative de la BD telle que nous l’aimons aujourd’hui. A l’image de Gaston, ce sont les références de la BD exigeante, éclectique, inventive et néanmoins distrayante que nous nous efforçons de défendre chaque semaine dans les pages des Inrockuptibles. Aucune sélection n’est parfaite. Forcément subjective, malheureusement limitée, celle-ci pas plus qu’une autre. Mais si ce modeste guide parvient à vous ouvrir quelques pistes de lecture, il aura atteint son but."
Anne-Claire Norot/Les Inrockuptibles

mercredi 19 août 2015

Les abeilles dessinatrices de la place des Vosges dans Le Monde.fr du 19/08/2015

http://www.lemonde.fr/bande-dessinee/article/2015/08/19/les-abeilles-dessinatrices-de-la-place-des-vosges_4729722_4420272.html#
LE MONDE | • 
Par

 Extrait: "Haut lieu touristique parisien classé aux Monuments historiques, alignement de résidences chics pour célébrités médiatico-politiques, la place des Vosges, à Paris, a largement contribué à l’essor de la bande dessinée francophone. Qui l’eût cru ? Cela s’est passé entre le milieu des années 1990 et le début des années 2000 : un atelier d’auteurs bouscula la création d’alors avec une énergie revigorante. Une dizaine de places étaient disponibles dans cet appartement avec fenêtres sur cour de 80 mètres carrés. Le double de dessinateurs l’a fréquenté sur la durée, au gré de séjours plus ou moins longs. Parmi eux : Joann Sfar, Emmanuel Guibert, David B., Christophe Blain, Marjane Satrapi, Émile Bravo… La fine fleur de la « nouvelle bande dessinée », comme on l’appelait.

Avant les « Vosges », il y eut toutefois « Nawak », du nom d’un autre atelier-appartement, situé rue Quincampoix (Paris 4e), que l’éditeur Guy Delcourt sous-louait à des auteurs en lesquels il croyait. L’exiguïté du lieu (50 mètres carrés) eut vite raison d’une partie des occupants, qui décidèrent d’installer leurs tables à dessin dans un local plus grand au cours de l’été 1995. Prestigieuse sur le papier, l’adresse cachait une réalité moins reluisante, comme s’en souvient encore Emmanuel Guibert, le créateur, en 2000, de La Guerre d’Alan (L’Association) et, en 2003, du Photographe : « Toutes les façades avoisinantes avaient été ravalées, sauf celle-ci, qui était noiraude et décrépie. C’était le chicot de la place..."


Pour lire la suite c'est ici : Le Monde
Ou chez votre marchand de journaux, dans le journal Le monde du jeudi 20 aout 2015

mercredi 12 août 2015

Présentation, au 2ème festival Spirou de Bruxelles de la suite du journal d'un ingénu!!

En avant-première, voici le casting et le planning du 2e FESTIVAL SPIROU qui aura lieu les 4, 5 et 6 septembre dans le beau cadre du Parc Royal de Bruxelles. 
Émile Bravo présentera, le samedi 5 septembre de 16h30 à 17h00, la suite très attendue de son Spirou, Le journal d'un ingénu. 



Merci Patrick 

mercredi 5 août 2015

Les grandes grandes vacances tome 4 - Sortie en septembre

Titre: Les grandes grandes vacances - Tome 4 - Le vent de la liberté
Auteur(s) : Michel Leydier
Edition : Bayard Jeunesse
Date de parution : 17/09/2015
Nb de pages :112
Dimensions : 18 cm X 13 cm
Collection : Les grandes grandes vacances
ISBN : 978-2747051439



mardi 4 août 2015

La Dame à la licorne chez Futuropolis



En avant première mondiale pour les lecteurs de ce blog, la participation d’Émile Bravo à la prochaine sortie de la maison d’édition Futuropolis : La Dame à la licorne.

Edito : 
La Dame à la licorne, revisitée par Émile Bravo, Kajika Aki-Ferrazzini, Charlotte Arène, Laura Bertrand, Héloïse Chochois, Manon Debaye, Emmanuel Espinasse, Pauline Hébert, Ariane Hugues, Guillaume Laugé, Henri Lemahieu, Marin Martinie, Léopold Prudhon, Maxime Sabourin, Louise Smith, Adèle Verlinden et Zéphir.
Durant trois ans, 16 étudiants en illustration de l’école Estienne, ont dû réaliser une histoire courte en bande dessinée sur La Dame à la licorne. Ils racontent à leur manière, souvent drôle et décalée, ce que leur évoque, à plus de 500 ans de distance, cette série de 6 tapisseries tissées en 1500, chef d’œuvre du musée du Cluny. Un dialogue savoureux à travers le temps, entre une œuvre d’art du Moyen-âge et de jeunes étudiants en art graphique.

Quelques mots d’explication de Sébastien Gnaedig (Directeur éditorial chez Futuropolis) sur ce projet :
" Émile Bravo a réalisé deux planches en guise de préface à cet ouvrage collectif d’étudiants de l’école Estienne.
Émile est jury du diplôme du DMA illustration à l’école Estienne. J’ai partagé ce jury trois ans avec lui.
C’est de cette expérience que j’ai eu l’idée de faire travailler des étudiants de ce diplôme (sur 3 ans) autour de la dame à la licorne, série de 6 tapisseries du musée de Cluny.
C’est au départ le musée de Cluny qui souhaitait faire un livre sur leurs collections comme j’avais pu le faire auparavant avec le musée du Louvre. À cette demande, j’ai trouvé intéressant de confronter le regard de jeunes artistes de 20 ans sur des œuvres de l’antiquité et du Moyen-Âge.
J’ai demandé à Émile d’en être le « parrain » car il était aussi enthousiaste que moi sur le travail de ces étudiants et à ce titre je lui ai demandé de faire une petite histoire à sa manière de ces tapisseries."

Merci Sébastien pour ce partage ainsi qu'à Futuropolis pour leur aimable autorisation.