dimanche 29 janvier 2012

Des bédéistes en herbe sur l'île Maurice.

Suite au passage le 15 novembre dernier d'Emile bravo dans l'école Paul et Virginie, sur l'île Maurice et sa rencontre avec deux classes de CE2.
Les enfants de ces deux classes ont réalisés dans le cadre de leur projet d'Ecriture/Littérature sur "La belle aux ours nains", "Boucle d'or et les sept ours nains" et "La faim des sept ours nains" quatre superbes planches.


 
 

 


La réponse d’Émile BRAVO aux CE2
"Ha! Ha! Merci, c'est magnifique! Je vois que le Père Noël sous les tropiques a inspiré nos chers enfants! Entre un Père Noël surfeur en maillot de bain, un autre qui oublie de mettre de la crème et attrape un coup de soleil, le suivant qui exploite les ours nains (danseurs de séga!) en les prenant pour ses lutins et une princesse qui fait un croche-patte à un chat chapardeur de cadeaux, j'ai bien ri!!! Je vous le dis; il y a de la graine d'auteur à Tamarin! Félicitez-les de ma part! Encore merci pour votre accueil! J'espère, bien entendu, que nous nous reverrons sur votre île! Et bonne année à vous, à Christine, Camille, à tous vos collègues et, bien sûr, aux enfants! A bientôt! Amicalement.
Émile."

L'adresse de leur site: Ecole Paul et Virginie
École Paul & Virginie: Maternelle et Primaire, Route Royale, Tamarin, Ile Maurice

 

samedi 28 janvier 2012

Emile Bravo au Festival d'Angoulême aujourd'hui samedi 28 janvier.

Dans le cadre du Festival International de Bande Dessinée d'Angoulême, Émile Bravo sera présent au stand Dargaud, aujourd'hui samedi 28 janvier de 11h00 à 12h30
Priorité aux enfants.

Meilleur album jeunesse 2012 à Angoulême...

Pas de prix, pour le petit Jules cette année à Angoulême...
L'album lauréat du Fauve Jeunesse est: Zombillénium Tome 2: Ressources humaines, d'Arthur de Pins (Editions Dupuis)
Et hier au soir, Eva Joly, a décerné le prix Tournesol de la BD "la plus écolo" à l'album "Tchernobyl la zone", un ouvrage de Natacha Bustos et Francisco Sanchez, aux éditions Des Ronds dans l'O. 
 

Hommage à Philippe Coudray et à son ours Barnabé...

Article diffusé dans le site du Festival International de la Bande Dessinée d'Angoulême: ICI
 
"L’attachant personnage créé par Philippe Coudray est cette année l’une des vedettes de la programmation jeunesse du festival d'Angoulême.
En janvier 2011, lors de la 38e édition du Festival, le Prix des Écoles d’Angoulême récompensait un personnage discret de l’édition jeunesse : L’Ours Barnabé, distingué pour le premier volume de l’intégrale de ses aventures. Aussi discret sans doute que son créateur Philippe Coudray, et pourtant fort bien connu des enfants des écoles, où on étudie souvent cet attachant personnage, l’ours Barnabé questionne le monde avec un mélange de candeur et de sagesse qui n’appartient qu’à lui, sans jamais rien perdre de son goût pour le jeu et de sa capacité d’émerveillement.
Né à l’origine dans les pages d’une revue pour enfants aujourd’hui disparue (Philippe Coudray fréquente de longue date l’édition jeunesse et ses périodiques, comme Tintin, Fripounet, Perlin ou Capsule cosmique, entre autres), puis publié pour la première fois en album en 1989 par les éditions Hachette, L’Ours Barnabé a suivi un parcours éditorial à rebondissements. Reprises un temps par les éditions Hélyode en Belgique (époque à laquelle la série décroche sa première récompense importante, le Prix RTL Jeunesse 1992, pour son tome 3), les aventures de Barnabé rejoignent ensuite les éditions Mango, qui en publieront onze volumes. En 2011, c’est finalement La Boîte à Bulles qui reprend la série, en publiant à la fois de nouveaux recueils et des intégrales reprenant les anciens titres, à raison de quatre volumes par tome.
Toujours drôles, dans un registre souriant et très personnel frôlant parfois l’absurde ou la folie douce, les histoires de L’Ours Barnabé accrochent aisément le jeune public : humanistes et le plus souvent déclinées sous la forme de gags en une planche, privilégiant l’humour visuel. « Il n’a pas de référence culturelle particulière, dit à propos de L’Ours Barnabé son créateur sur son site internet, il se veut universel. Il n’est pas du pur comique mais se veut chargé d’un sens, d’une touche de poésie et de philosophie. »
C’est ce subtil et surprenant personnage que le Festival met à l’honneur cette année, à l’intention notamment des plus jeunes visiteurs. Interactive, ludique et pédagogique, l’exposition qui lui est consacrée dans les locaux du musée du Papier a choisi de croiser les disciplines et les univers afin de montrer comment, grâce à Barnabé, le 9e art dialogue avec les sciences, la philosophie, la peinture et la nature.
 
Dans une ambiance bucolique et champêtre, les enfants (mais aussi leurs parents) pourront à la fois admirer le travail de l’auteur à travers une sélection de planches et de dessins originaux, mais aussi participer à des ateliers scientifiques, à des dégustations de pommes ou encore s’arrêter au pôle multimédia pour jouer et apprendre avec l’ours Barnabé. Pour la circonstance, ce plantigrade unique et irremplaçable s’animera grâce aux étudiants de l’EMCA (École des métiers du cinéma d’animation, un établissement lui aussi implanté à Angoulême), manière de rappeler que si L’Ours Barnabé est un complice rêvé pour les jeunes lecteurs, il sait aussi séduire les plus grands.
Une fois le Festival achevé, l’exposition sera prolongée d’une semaine, afin de permettre aux élèves des écoles d’Angoulême et des communes du Grand Angoulême de profiter un peu plus longtemps de ce héros aussi attachant qu’inclassable (les visites se feront sur réservation)."
 
Emile Bravo, à cette occasion, lui a rendu un superbe hommage en réalisant une rencontre haute en couleur entre l'Ours Barnabé et ses sept ours nains... 


Merci à Romain Gallissot commissaire de l'expo Barnabé, pour le scan 
Le site de Philippe Coudray: ICI
Merci Alan pour cette information  

vendredi 27 janvier 2012

Emile Bravo au Festival d'Angoulême aujourd'hui vendredi 27 janvier.

Dans le cadre du Festival International de Bande Dessinée d'Angoulême, Émile Bravo sera présent au stand Dargaud, aujourd'hui vendredi 27 janvier de 16h00 à 19h00
Priorité aux enfants.

Et mille bravos !

Angoulême le 27 janvier 2012
Article paru sur le site du Festival International de la Bande Dessinée d'Angoulême: ICI
"Le créateur de Jules parle de son métier lors des Rencontres Jeunesse, dans le Quartier du même nom. Vendredi, il a hypnotisé deux classes de collégiens.
« Je m’appelle Emile Bravo. C’est vraiment mon nom. Imaginez ce que j’ai vécu quand j’étais à l’école. Mon maître me disait tout le temps : « Je ne vous dit pas bravo, Emile ». Et puis me voilà. Savez-vous quel est mon métier ? ». Voilà le ton Bravo. Voilà Émile, manches retroussées, pour faire partager, pendant une heure, son amour immense du dessin.
Les ados, dans la salle : « Bah, vous êtes dessinateur de bande dessinée, nan ? » « Je m’attendais à votre réponse, reprend l’homme de 47 ans, habillé de noir. Moi, je pense que je suis plutôt un auteur. Car le plus important, dans la bande dessinée, c’est quoi ? ». Plusieurs doigts se lèvent : « Ecrire le livre ? Dessiner ? Avoir une histoire ? » . « Voilà, reprend Émile Bravo, imaginer une histoire et la raconter, en dessin. S’il n’y a pas d’histoire à raconter, il n’y a pas de bande dessinée ».
« J’aime bien cet âge de la vie, confie ensuite Émile Bravo à la fin de la rencontre. Les ados sont pleins de questions, pleins de doute, je me reconnais en eux. Et puis, à l’école, ils leurs font préparer des questions très terre à terre : combien de temps on met pour écrire l’ouvrage, quels outils on utilise… Or, ce n’est pas comme ça que je vois mon métier. J’essaie de nourrir ce doute, de leur faire se poser des questions ».
Une heure avec Émile Bravo, c’est une heure de one man show sur la bande dessinée. En passant par une démonstration sur l’écriture et les codes. Le cours de linguistique sur le signifiant et le signifié n’est pas loin, mais tout est tellement plus clair quand c’est un auteur resté enfant qui l’explique ! « En vrai, tout le monde sait dessiner », apostrophe Émile Bravo. Aux jeunes qui font non de la tête : « T’as jamais dessiné toi, quand t’étais petit ? Si ! Tu vois, c’est notre premier moyen d’expression, tout le monde le comprend, avant même de savoir écrire. Savais-tu que les écritures viennent du dessin ? Vous en connaissez bien une, non, d’écriture dessin ? ». Une jeune fille lance timidement : « Les hiéroglyphes ? » Bonne pioche. De même, les idéogrammes des langues orientales sont des dessins simplifiés à l’extrême.
« Bon, eh bien, regardez mon dessin… Prenons Tintin, par exemple (il dessine au tableau, les jeunes font un « ouah » d’émerveillement devant le héros d’Hergé qui apparaît sous son crayon). Mais attendez, vous connaissez quelqu’un qui a des points à la place des yeux, vous ? Non ! C’est un code, pour signifier la jeunesse, pour vous permettre de vous identifier, pour vous faire rentrer dans l’histoire ». Et chaque forme de bande dessinée a les siens, qu’il s’agisse de comics, de mangas ou de création européenne. Émile Bravo se met à dessiner Jules, son petit héros. « Vous voyez la ressemblance, maintenant, avec Tintin ? Ce sont des codes. Je signifie quelque chose, avec mon dessin, de même que les mots ont un sens ».
En plus de détricoter le fonctionnement d’une bande dessinée, l’auteur s’attache à revaloriser la créativité. « On passe notre vie à apprendre des codes compliqués, écriture, lecture, etc., alors qu’enfant, naturellement, on sait tous dessiner. C’est inné. Et raconter une histoire en dessin, c’est universel ». CQFD."

jeudi 26 janvier 2012

Emile Bravo au Festival d'Angoulême aujourd'hui jeudi 26 janvier.

Dans le cadre du Festival International de Bande Dessinée d'Angoulême, Émile Bravo sera présent au stand Dargaud, aujourd'hui jeudi 26 janvier de 13h00 à 16h00
Priorité aux enfants.

La chronique de Pénélope sur Arte

Chronique du 26 janvier 2012 sur  Arte.
Pour cette troisième chronique, Pénélope Bagieu est allée pêcher dans la Sélection Jeunesse et y a dégoté le nouvel album d'Emile Bravo, intitulé Un Plan sur la Comète - Une épatante aventure de Jules. Pénélope vous en dit plus sur cette série, qui fera rire (et réfléchir) les plus jeunes, mais aussi les beaucoup moins jeunes.
Le lien vers la vidéo: Arte fait des bulles

lundi 23 janvier 2012

Un plan sur la comète chez un amour de BD.

Une nouvelle critique d'un plan sur la comète, de Jacques dans un amour de BD  du 21 décembre 2011.
 
Extrait :  
Que du bonheur de lire cette nouvelle aventure de Jules. Seule ombre au tableau : Jules a vécu de nombreuses aventures dans les tomes précédents et comme il grandit à chaque fois, cette nouvelle aventure est parsemée de références et de personnages récurrents des précédents tomes. Ce qui n’est pas vraiment aisé si on débarque dans son univers.
Heureusement, Bravo, scénariste et dessinateur ne recherche pas l’expression graphique avant tout. Son but : raconter une histoire à ses lecteurs ; les instruire, tout en les distrayant. Donc, fort logiquement, sa mise en place est très simple. Beaucoup de dialogues, pas de plans et de perspectives complexes et beaucoup d’expressions puisqu’il s’intéresse à la psychologie de ses personnages. Cette bande dessinée est hyper lisible et agréable à découvrir. Sa densité narrative et de lecture en fait un objet plus long à lire que beaucoup d’autres. Ce qui n’est pas pour me déplaire. On l’impression d’en avoir pour son argent.
Comme vous l’avez compris, j’adore Émile Bravo : son univers simple, qui me rappelle les “Spirou” de ma jeunesse, par ses aventures, ses gags. La différence pourtant est sensible : sa modernité de ton et de situation.

samedi 21 janvier 2012

Aujourd'hui, Emile Bravo est chez la Sardine à Lire.

Une sympathique vitrine avec pour thème l’espace pour recevoir Emile Bravo, aujourd'hui samedi 21 janvier 2012 à partir de 16h00, à la librairie La Sardine à Lire.
 
Un lien vers leur site : ICI

 

La leçon de pêche, sortie le 07 mars 2012

La leçon de pêche de Heinrich Böll
Heinrich Böll, né en 1917 et disparu en 1985, originaire de Cologne, est considéré comme l'un des plus grands auteurs allemands de l'après-Seconde Guerre mondiale. Auteur d'une trentaine de livres, il est toujours resté très attaché à sa ville natale, son catholicisme ardent et omniprésent, son sens de l'humour acide et son socialisme critique.
Une fable savoureuse et pertinente, pour nous rappeler que le bonheur n'est pas si dur à trouver !
C'est l'histoire d'un pêcheur, en train de faire tranquillement sa sieste après une pêche matinale. Arrive un touriste, plutôt stressé et tout à fait intrigué. Il réveille le pêcheur, afin de l'interroger. Il lui donne plein d'idées ! « Et si vous alliez pêcher plus souvent, vous pourriez acheter des bateaux, une conserverie, faire travailler les gens à votre place ! » « Et pourquoi ? » répond le pêcheur incrédule… Émile Bravo illustre avec brio cette fable d'un grand auteur allemand, pleine de bon sens, pour nous rappeler d'être plus à l'écoute de nos aspirations et de garder en tête l'ambition… du bonheur ! Une lecture à méditer avec le sourire… sans plus tarder !
 
• Collection Vitamine chez p'tit Glénat ICI
• Format : 262 x 198 mm
• 40 pages
• Façonnage Cartonné
• À paraître le 07.03.2012
• EAN/ISBN : 9782723482332
• 12.00 €
Visuel de la couverture provisoire.


Un petite image sous forme de carte de voeux...   

Merci Pierrick pour cette info
 

lundi 16 janvier 2012

Un jeu concours chez la Sardine à Lire...

Si vous souhaitez participer au jeu concours organisé par la Sardine à Lire à l'occasion de la visite d’Emile Bravo le samedi 21 janvier 2012 à partir de 16h00.
Il vous suffit de répondre au questionnaire figurant sur leur site  ICI
Et de leur envoyer un mail avec vos réponses…
Bonne chance….

Koulou, chez les amis de Jules

Aujourd’hui c’est au tour de l’ami Koulou de nous rendre visite chez les amis de Jules.
Laissons-le-nous raconter son parcours peu ordinaire dans le monde de la Bande dessinée. 
"J'ai dessiné très tôt, comme tous les enfants, logique, avec un papa dessinateur en plus, (Jean Torton - Jéronaton) ça m'encourageait. Mais à la différence de la plupart des autres, j'ai continué au-delà de l'adolescence. À cette époque d'ailleurs, j'ai malheureusement arrêté mes études, (c'est pas bien! je regrette c'est très mal! N'arrêtez pas vos études à 16 ans comme moi, ça complique terriblement les choses pour la suite, si si je vous jure!). Là j'ai travaillé avec mon père qui m'a formé aux bases strictes du dessin académique réaliste. Dans le même temps j'ai suivi durant un an ou deux des cours du soir de dessin à l'Académie des Beaux Arts de Bruxelles (dessin à partir de modèles posant tout nu, si si, très instructif). Durant ces années j'ai ainsi acquis des bases indispensables dont je ne cesse de me servir aujourd'hui (anatomie, perspectives, proportions, mise en couleur à la gouache, etc.). Même si j'aime par dessus tout styliser mon dessin, déformer la réalité, interpréter ce que je vois, ces bases restent indispensables. Vers 1996, j'ai cessé toutes activités professionnelles autres que le dessin pour commencer à publier pour un journal de BD chrétienne de la L.L.B. (Ligue pour la Lecture de la Bible): Tournesol. J'étais chargé de mettre en BD les scénarios évangéliques qu'ils me soumettaient. Ca m'a permis d'affiner mon trait, d'essayer des styles différents pour finalement trouver mon style propre (et ainsi me libérer des influences comme on dit) tout en étant payé pour mon travail. En 2007, tandis que mon projet Titus était bouclé et que je cherchais un éditeur, je me suis mis à la colorisation sur Photoshop. Puis je rencontrais Jak en tombant sur son blog et faisais la connaissance des Editions Grrr… Art. Le début d'une belle aventure qui a vu la naissance du premier tome du Monde de Titus, qui j'espère en comptera beaucoup d'autres (une dizaine, ça serait pas mal)..."
 
Son site: Le monde de Koulou
Sa maison d'édition: Grrr...Art
 
"Je m'en suis pris à Jules, son personnage récurent, qui a pour moi des faux airs de Tintin et de Spirou mêlé, dans l'esprit en tous cas, que voici redessiné à ma façon."



Merci Koulou, et bon courage pour la fin du tome 3 des formidables aventures de Titus et de son incroyable monde...  

samedi 14 janvier 2012

Des nouvelles des Requins Marteaux...

Des nouvelles des Requins Marteaux en ce début d'année 2012...
 
"Chères lectrices, chers lecteurs, chers libraires, chers auteurs, chers parents, chers vous tous qui nous soutenez,
 
C'est le ventre rempli de mon chéri et de mousse de foie de canard, donc dans un état de bienveillance totale, que j'ai décidé de jeter, pour VOUS, un coup d’œil dans le rétroviseur de l'année 2011. Une année bien tumultueuse....
Tout a commencé par un accident de voiture. C’est une métaphore. En fait, il s’agissait plutôt d’un accident d’avion. Criblés de dettes d’imprimerie, de droits d’auteurs en attente et de notes de restaurant, nous attendions que la mort nous délivre.
Elle nous a juste frôlés, comme dirait Monsieur Lavilliers. Car, alors que l’avion allait exploser, un brave chien, Pouffy, a bravé les flammes pour nous sortir de cette mortelle carcasse. Et bien, ce chien, Pouffy, c’est vous !
En quelques mois nous avons remboursé les imprimeurs et nous avons décidé d’envoyer un message fort à notre banquier. Désormais, chaque midi, nous mangeons des sandwiches que nous faisons nous-mêmes.
Des super sandwiches : jambon Pata Negra, piments d’Espelette, jeunes pousses d’épinard, pain de mie sans mie biologique, tomates italiennes séchées au soleil. Le tout arrosé d’un petit Côtes du Rhône récoltant mais tout simple… Humm vivement demain midi !
Bref, en plus de ces super sandwiches, nous nous sommes dotés de nouveaux outils. Nous avons un programme éditorial à 12 mois, avec, à terme, une vision à 24 mois de nos prochaines sorties. Nous avons également acheté un programme informatique qui fait de la comptabilité, un truc assez passionnant, mais je préfère entrer dans les détails si on se croise à un mariage. Nous avons à nouveau des salariés, 3, corvéables à merci, hélas pas autant que les volontaires, dont je salue au passage l’abnégation. C’est dur pour toute l’équipe, mais dans le fond j’ai l’impression que tout le monde aime bien cette petite ambiance à la Hogan's Heroes, ou Stalag 13 pour les plus incultes, ou encore Papa Schultz pour ceux qui n’ont pu recevoir la 6ème chaine qu’à partir de 1996… Ah, maudite télé, ne serait-ce pas elle, la responsable de la chute des ventes d’objets dérivés et de livres relatifs au 9ème art ?
 
Justement parlons des livres. Grâce au planning éditorial, nous pouvons annoncer nos beaux ouvrages, sans craindre, la peur au ventre, qu’ils ne sortent pas à temps, perdant ainsi la face dans de nombreux vernissages, moi qui les affectionne tant. Oh, bien sûr tout ceci pourrait rester secret, mais comme pour les sous-vêtements, je suis adepte de la transparence. Cette année, aux Requins Marteaux, vous aurez la chance de lire une anthologie de bande dessinée suédoise, dont les auteurs ont été triés sur le volet par Johannes Klenell, de la prestigieuse revue Galago ; un recueil de dessins de Willem spécial présidentielle ; une bande dessinée d’aventures automobiles de Léo Maret, un tout jeune auteur qui fait déjà rugir le moteur de l’édition ; une nouvelle édition de Pinocchio ; deux, eh oui, deux nouveaux BD Cul : un Bouzard et un Nine Antico !
Aussi alléchant qu’un bon sandwich, n’est-ce pas ?
Notre lien avec le public sent fort. Nous avons toujours été une maison d’édition de terrain, aussi il nous paraît urgent de remettre en marche cet événement qui a fait le bonheur de France Boissons pendant tant d’années : le festival RÉTINE ! Toute l’équipe travaille d’arrache-pied afin d’offrir une nouvelle vie à cette rencontre, qui fédère auteurs et public autour de des Requins Marteaux. RÉTINE Bordeaux verra bientôt le jour, je m’y engage et je ne suis pas à ça près.
Enfin, pour résumer et parce qu’il n’y a aucune raison de lire un texte si long quand il n’est pas accompagné de vignettes, nous ne sommes pas encore sorti de la mouise, mais ça en prend bien le chemin. Alors merci.
Merci Pouffy.
Franky Baloney
 
Directeur des Requins Marteaux
 
PS : N’oubliez pas qu’aux Requins Marteaux on vous aime malgré votre différence... A ce propos, mes pensées vont particulièrement à Morgan Navarro qui nous a évité le déshonneur d'une non-selection à Angoulême. Teddy Beat est le SEUL livre à être en lice cette année, et c'est bien normal, c'est un très bon numéro de la collection BD CUL. Morgan est travailleur, volontaire et appliqué, avec lui la médiocrité n'est jamais au rendez-vous et le fait qu'il soit remarqué n'est que justice, surtout par rapport à ceux qui ne fichent pas grand chose, reconnaissons-le.... Alors Morgan, bravo et merci, mille fois merci au nom de toute notre structure éditoriale. Et je demande explicitement aux autres auteurs des Requins Marteaux de pas le taper."

Fred Neidhardt, chez les amis de Jules

Aujourd'hui dans la rubrique les amis de Jules, un auteur hors du commun... Fred Neidhardt
 
Avec l'aide de l'ami « Wiki » je vais essayer de retracer son parcours...
1997 : Son premier album paraît chez Soleil Productions en duo avec son ami Fabrice Tarrin : Les Aventures de Monsieur Tue-Tout.
2004 : Avec Fabrice Tarrin au scénario et Olivier Grojnowski au dessin, Fred travaille dans la bande dessinée pour enfant dans le nouveau Pif Gadget : les aventures de Nestor et Polux servent de fer de lance au magazine relooké.
2006 : Fred participe aux impostures du magazine L'Écho des savanes.
2007 : Fred réalise les couleurs d'un album de Spirou, avec sa femme Yuko et Fabrice Tarrin : Le Tombeau des Champignac.
Le 17 avril 2008, alors qu'il est invité sur le plateau de Jean-Marc Morandini pour commenter une imposture réalisée lors d'un talk-show de Jean-Luc Delarue, il affirme être le créateur du blog de Frantico. Son goût pour la supercherie rend cependant cette déclaration pour le moins sujette à caution. Pourtant, cette rumeur est reprise par Lewis Trondheim, qui affirme que Frantico est bien Neidhardt lors de l'émission Minuit dix du 2 mai 2008 sur France Culture.
En 2008, il réalise pour L'Écho des savanes de juin 2008 une interview croisée entre le directeur de Max Havelaar France Joaquin Muñoz et l'économiste Christian Jacquiau sous le pseudonyme de Daniel Audion. Cette interview a été l'origine d'une plainte judiciaire de Max Havelaar contre Christian Jacquiau.1
En 2009, il joue le rôle d'un professeur dépressif dans le film de Riad Sattouf Les Beaux Gosses.
2010 et 2011 : Il fait paraître une nouvelle série dans Spirou, Spouri et Fantaziz.


Bibliographie
- Monsieur Tue-Tout, dessin de Fabrice Tarrin (dessin), Soleil Productions, 1999
- Nestor et Polux, co-scénario avec Fabrice Tarrin, dessin d'O'Groj'
- Et Dieu créa le yaourt à la framboise, Pif Editions, 2005.
- Nestor et Polux, l'intégrale, Onapratut, 2009.
- Pattes d'eph & col roulé, Delcourt, coll. « Shampooing», 2008. Version papier du Fleurblog.
- La Peur du rouge, Delcourt, coll. « Shampooing », 2010.
Son site: ICI 
Merci Fred pour ce sympathique cadeau

vendredi 13 janvier 2012

En attendant une traduction... Officielle!

Un superbe travail de l'ami Felix, qui s'est amusé à traduire les 2 premières pages d'un plan sur la comète en Espagnol.



Merci Felix

lundi 9 janvier 2012

Horaires du festival d'Angoulême...

Dans le cadre du Festival International de Bande Dessinée d'Angoulême, Émile Bravo sera présent au stand Dargaud:
- Le jeudi 26 janvier de 13h00 à 16h00
- Le vendredi 27 janvier de 16h00 à 19h00
- Le samedi 28 janvier de 11h00 à 12h30
Priorité aux enfants.
Pour connaître l'ensemble des horaires des séances de dédicaces cliquez sur ce lien: ICI

samedi 7 janvier 2012

Angoulême 2012 : la liste des auteurs Dargaud présents...

Voici la liste définitive des auteurs Dargaud qui seront présents sur le stand d’Angoulême :
 
ACHDÉ : Auteur des séries C.R.S = Détresse, Les nouvelles aventures de Kid Lucky. Dessinateur de la série Les nouvelles aventures de Lucky Luke
ALEX ALICE : Auteur de Siegfried
ARANEGA Diego : Scénarise de Oggy et les Cafards. Dessinateur des séries Casiers judiciaires et Victor Lalouz
ASTIER Laurent : Auteur de la série Cellule Poison. Dessinateur de la série L’Affaire des Affaires
BALDAZZINI Roberto : Dessinateur de Des Dieux et des Hommes (T2 – Entre Chiens et Loups)
BARRAL Nicolas : Dessinateur des séries Dieu n’a pas réponse à tout, Les aventures de Philip et Francis
BARTOLL Jean-Claude : Scénariste des séries Insiders et Mékong
BENACQUISTA Tonino : Scénariste de La Commedia des Ratés, Des Salopes et des Anges, Dieu n’a pas réponse à tout. Co-scénariste de Lucky Luke contre Pinkerton
BERTAIL Dominique : Dessinateur de la série Ghost Money
BIRMANT Julie : Scénariste de Drôles de femmes et de la série Pablo
BLUTCH : Auteur de Pour en finir avec le cinéma - Grand Prix 2009 – SELECTION OFFICIELLE
BRAHY Luc : Dessinateur des séries Insiders Genesis, Climax, Imago Mundi
BONNEAU Laurent : Dessinateur de la série Metropolitan
BOUCQ François : Dessinateur de XIII Mystery (T4 – Colonel Amos) et de la série Le Janitor – Grand Prix 1998
BRAVO Émile : Auteur de la série Les Épatantes aventures de Jules (T6 – Un plan sur la Comète) – SELECTION OFFICIELLE JEUNESSE
BRÜNO : Dessinateur de Atar Güll et des séries Biotope et Commando Colonial – SELECTION OFFICIELLE
CESTAC Florence : Auteure de la série Les Débloks. Dessinatrice Des Salopes et des Anges, La Véritable Histoire de Futuropolis, Les Ados Laura et Ludo, Je voudrais me suicider mais j’ai pas le temps, On va te faire ta fête maman !, Super Catho – Grand Prix 2000
DORMAL Alexis : Dessinateur de la série Pico Bogue
FRED : Auteur de Cythère l’apprentie sorcière, L’Histoire du corbac aux baskets, Le Petit Cirque, et de la série Philémon -GRAND PRIX 1980
GATIGNOL Bertrand : Dessinateur de Pistouvi
GIGAULT Dimitri : Scénariste de la série Le Roi du Ring – MMC BD
GIRAUD Jean : Scénariste de Altor. Dessinateur de XIII (T18 – La Version irlandaise), et de la série Blueberry. Grand Prix 1981
GOERG Sacha : Auteur de La Fille de l’eau – MMC BD
JUILLARD André : Dessinateur des séries Blake et Mortimer, et Le Long voyage de Léna- Grand Prix 1986
JUL : Auteur de la série Silex and the city. Dessinateur de La Planète des sages
Lafebre Jordi : Dessinateur de Lydie
LE FLOC’H Bruno : Auteur de Saint Germain, et de la série Chroniques Outremers
LEO : Auteur des séries Survivants, Aldébaran, Antarès, Bételgeuse, Kenya et Dexter London. Scénariste de Namibia, Terres Lointaines. Dessinateur de la série Trent
LOYVET Pierre : Dessinateur de Axel Rock – MMC BD
MARAZANO Richard : Scénariste des séries Le Complexe du chimpanzé, L’Expédition, Le Rêve du papillon, Le Protocole Pélican, S.A.M – SELECTION OFFICIELLE
MARINI : Auteur de la série Les Aigles de Rome. Dessinateur des séries Scorpion, L’Étoile du Désert, Rapaces et Gispy
MERWAN : Auteur du Bel Age. Co-auteur de la série Pour l’Empire. Scénariste de Pistouvi
Mezieres Jean-Claude : Dessinateur de la série Valérian et Laureline – GRAND PRIX 1984
MORJA : Auteur de la série Malice et Catastrophe
MORVAN Jean-David : Scénariste des séries Al’Togo, Crime School, Le Petit Monde, Mon année, Naja, Reality Show et Zaya – SELECTION OFFICIELLE JEUNESSE
MOUSTEY Nicolas : Scénariste de Axel Rock – MMC BD
MUNUERA Jose Luis : Dessinateur du Signe de la lune et des séries Fraternity, Merlin, et P’tit Boule & Bill, auteur de Walter le Loup
NURY Fabien : Scénariste des séries Atar Gull, La Mort de Staline, Le Maître de Benson Gate, Necromancy, W.E.S.T – SELECTION OFFICIELLE
OOSHIMA Hiroyuki : Dessinateur de Crime School - SELECTION OFFICIELLE JEUNESSE
OUBRERIE Clément : Dessinateur de Pablo
PERROT Antoine : Auteur de la série Steve et Angie
PETILLON René : Scénariste de Super Catho. Auteur de Jack Palmer, Sarkorama – Grand Prix 1989
PONZIO Jean-Michel : Dessinateur des séries Le complexe du Chimpanzé et Le Protocole Pélican - SELECTION OFFICIELLE
ROLLAND Julien : Dessinateur de la série Le Roi du Ring – MMC BD
SEGUI Bartolomé : Dessinateur des Serpents aveugles, et de la série Les Racines du Chaos -SELECTION OFFICIELLE POLAR
SIMON Anne : Dessinatrice de Freud et auteur de la série Clara Pilpoile
SMOLDEREN : Scénariste des séries Ghost Money et Gipsy
STASSI Claudio : Auteur de C’est pour ça que je m’appelle Giovanni
TRONDHEIM Lewis : Auteur des séries Lapinot, Les Cosmonautes du futur, Vénézia – Grand Prix 2006
VEYRON Martin : Auteur de Blessure d’amour-propre et Marivaudevilles – Grand Prix 2001

jeudi 5 janvier 2012

Emile Bravo chez la Sardine à Lire, le 21 janvier...


Une sympathique vitrine avec pour thème l’espace pour recevoir Emile Bravo.
Le samedi 21 janvier 2012 à partir de 16h00, à la librairie La Sardine à Lire.
 
Extrait: "L’auteur des épatantes aventures de Jules, qui est une bande dessinée qui nous raconte très simplement les choses les plus compliquées sur l’espace, la science, l’univers. Nous aimons beaucoup la science et cette série de Jules ! c’est doublement bien et nous sommes donc très contentes de le recevoir. Un plan sur la comète est le dernier et sixième volume paru."
 
Un lien vers leur site : ICI

 

 

mardi 3 janvier 2012

Jules - Meilleur album jeunesse chez BDGest' Arts 2011

Du 15 décembre 2011 au 2 janvier 2012 a eu lieu sur le site BDGest.com ses traditionnels BDGest’Art. 
 
Après 18 jours et 2066 votes, le classement définitif est:


1er - Jules (Une épatante aventure de) -6- Un plan sur la comète  349  
2- Celle que... -3- je suis  280
3 - Marsu Kids -1- Sorti de l'oeuf  278
4- Les Nombrils -5- Un couple d'enfer  236
5 - Talisman -3- Le Chaperon Rouge  210
6 - Waluk  163
7 - Mamette (les souvenirs de) -2- Le Chemin des écoliers  152
8 - La Saga d'Atlas et Axis -1- Tome 1  139
9- L'Honneur des Tzarom -2- Le Théorème de l'exfiltration  138
10 - Chi - Une vie de chat -6- Tome 6  121
 
Vous pouvez retrouver le palmares complet des BDGest' Art 2011 Ici
 
Extrait de l'article: "Il est dit qu’Emile Bravo occupera toujours le haut du podium du côté de BDGest à chaque sortie d’album. Prix du Jury en 2006 avec la précédente Épatante aventure de Jules, lauréat en catégorie Jeunesse en 2007 avec Maman est en Amérique, elle a rencontré Buffalo Bill (Gallimard) co-signé avec Jean Regnaud, Meilleur album de l’année 2008 avec Le journal d’un ingénu (Dupuis) avec lequel il ramenait les plus égarés d’entre nous vers Spirou , le voici donc couronné avec Un plan sur la comète (Dargaud). Avec le talent qu’on lui connait, E. Bravo invite toujours les plus jeunes à réfléchir à quelques sujets de société (le pouvoir des firmes, la préservation de l’environnement, les relations entre adultes) abordés en évitant toujours d’être moralisateur ou pontifiant. Placé sous le signe d’un burlesque plus prégnant que d’ordinaire, l’album appartient incontestablement à la catégorie de ceux que les « pères de famille » (les mamans aussi soyons-en sûrs) adorent prescrire à leur progéniture… sans oublier de les lire au passage, pour leur propre plaisir." 
 
Rendez vous est donné pour la fin du mois de janvier, lors du festival International de la BD à Angoulême où Jules est nominé pour le prix Tournesol (décerné le 27 janvier 2012 en marge du Festival. Ce prix récompense un album paru dans l'année écoulée qui illustre une ou plusieurs des valeurs de l'écologie politique) ainsi que dans la sélection jeunesse du festival d'Angoulême 2012.
 Bonne chance à notre petit Jules, dans cette nouvelle aventure.  

dimanche 1 janvier 2012

Nouveau Forum... Les amis de Jules

Amis  lecteurs, amies lectrices, fidèles de ce blog, vous aimez le travail d’Emile Bravo, vous aimez la bd en général, la ligne claire en particulier…
Un nouveau forum vient d’ouvrir ses portes:  Les amis de Jules , dont le seul but est de partager et de faire partager notre passion pour le 9ème art.
Il y sera question de sujets d’actualités, mais aussi de vos différents centres d’intérêts autres que la BD…
Ce forum est privé et nécessite une simple inscription préalable pour y entrer.
Soyez indulgent, il est tout neuf et les peintures ne sont pas sèches…
Ce forum sera le vôtre…
Amicalement
JM