samedi 24 septembre 2016

L'enfance de l'art à la galerie Glénat

L'enfance de l'art à la galerie Glénat du 06 au 28 octobre 2016.
Cette exposition collective fête les 10 ans du catalogue jeunesse P’tit Glénat.
Avec Marc Boutavant, Émile Bravo, Bérengère Delaporte, Gaëtan Dorémus, Roland Garrigue, Magali Le Huche, Sébastien Mourrain et Clémence Pollet.



Merci à l'ami Buzzzz.

dimanche 18 septembre 2016

Embusca Livres à Cossé-Le-Vivien le dimanche 25 septembre

http://www.lesembuscades.fr/evenements/dimanche-25-septembre-embuscalivres/

Dimanche 25 septembre 2016 - Embusca'livres

Cossé-le-VIVIEN | De 10h00 à 18h00 | Salle du FCC | Tarif : 1€ - Gratuit pour les – 15 ans

Des lettres des syllabes Eric Veillé des mots des phrases des crayons Thierry Serfaty des stylos de l’encre des aquarelles précieuses Marc Lizano des noirs et blanc magnifiques Émile Bravo des traits au graphisme précis des vers Eli Anderson de la poésie des histoires Paul Rouillac des phylactères au-dessus de personnages dessinés Jean-Bernard Pouy de magnifiques dessins dans des cases Cyril Hahn des faits divers racontés Alexis Horellou de l’imaginaire de l’invention du talent Arno Monin des rêves des voyages sur papier couché de l’ imprimerie Delphine Chedru des éditions sans concession des pages qu’on feuillettent Anne-Sophie Chevillard des reliures de couverture Carole Trébor des origamis en pop¬up de l’écriture Anne Collongues de la fantaisie du fantastique de l’engagement Delphine Le Lay du léger du profond du subtil François Dermaut de l’humour du grave des auteurs des romans des bd des polars des livres pour enfant des livres beaucoup de livres des livres en pagaille en embuscade.
Bienvenue en Embusca’livres
Les auteurs et illustrateurs invités investiront le territoire par des ateliers proposés aux écoles de la Région de Cossé le Vivien, en bibliothèques du Pays de Craon et de Loiron, ou encore en Service Petite Enfance du Pays de Loiron.

Libraires
Bouquin’Bulles,
Jeux Bouquine,
M’Lire


Animations
Dédicaces auprès des auteurs et des illustrateurs,
Atelier Sérigraphie proposé par l’AMAC (NOUVEAU),
Raconte-tapis et Kamishibaï assurés par les bénévoles des bibliothèques du Pays de Craon,
Espace lecture pour petits et grands,
Maquillage pour les enfants, par la classe de maquillage artistique de Beauté et formation,
Expositions de Chantal Bineau et Stéphane Dardenne

lundi 12 septembre 2016

Takayu'nun Zaferi

Traduction de "La honte de Takao" (2006) en Turc.
Livre de Suzzoni Hélène
Illustrations d’Émile Bravo


''Arkadaşı Miyuki, Takayu’ya babasının işlerinin yolunda gitmediğini söyler. Takayu babasına yardım etmek ister. Okul dışında çalışıp kazandığı parayla masraflarını karşılarsa babasını bazı sıkıntılardan kurtaracağını düşünür. Bulduğu iş Suşi dağıtmaktır. Ailesinden habersiz çalışırken Miyuki, Takayu’dan intikam almak için bir plan hazırlar. Plan işler ve Takayu babasına mahcup olur. Bakalım iyi niyetle başlanmış bir iş nasıl sonuçlanacak?''

 Merci Hélène.

samedi 10 septembre 2016

A Vergonha de Takao

Traduction de "La honte de Takao" (2006) en Portugais.
Livre de Suzzoni Hélène
Illustrations d’Émile Bravo

"Livro recomendado pelo Plano Nacional de Leitura4º ano de escolaridadeLeitura autónoma Takao vive no Japão, um país onde nada é mais importante do que os estudos!E, precisamente, Takao está farto que o pai esteja sempre a pressioná-lo por essa razão. Certo dia,descobre que o pai pode estar prestes a perder o emprego, o que o faz sentir-se culpado pela sua atitude. Decide, então, arranjar uma forma de o ajudar... Mas, querendo agir de boa-fé, acaba por provocar uma catástrofe atrás da outra."



lundi 5 septembre 2016

Interview d'Émile Bravo dans "Equilibre Fragile" de septembre

Une Interview exclusive d’Émile Bravo dans "Équilibre Fragile" n° 5 de septembre 2016.
Vous pouvez le commander via ce lien: ICI

http://equilibrefragilerecords.tumblr.com/

En avant première un petit extrait de la première question.
"Equilibre Fragile - Tes histoires sont pleines de fantaisie mais tu les ancres toujours dans la réalité par des allusions historiques, socio-économiques ou scientifiques, dans quel sens se fait ton écriture ? D’où nait le point de départ de tes histoires ? 
 Émile Bravo - Quand je pense à l’histoire, à la base je veux m’adresser à la jeunesse, aux enfants, ça c’est très important. Ce que j’ai envie de leur faire comprendre c’est en général quelque chose qui m’a marqué dans mon enfance ou qui me choque actuellement et qui demande un peu de compréhension. Dès que je trouve quelque chose d’étonnant… ou "d’épatant", je me dis qu’il faut absolument le raconter aux enfants. Moi, j’adorais m’intéresser au monde des adultes quand j’étais gamin mais en échange, on n’avait pas beaucoup de considération. A mon époque les adultes ne parlaient pas beaucoup aux enfants. Mais quand un adulte se penchait sur notre cas et tentait de nous expliquer quelque chose, je trouvais ça génial ! On sentait bien que son intention était de transmettre et c’est exactement ça, moi ce qui me motive, c’est le fait de transmettre. Alors évidemment, je pense que tout ce que je fais est un peu lié à des problèmes existentiels. C’est pour ça que les thèmes dans mes histoires remettent toujours en question notre égo. Comme je dis souvent le problème de l’homme c’est son égo et il faut l’écraser son égo ! Enfin, écraser, ça ne veut pas dire écraser la personnalité de quelqu’un mais au contraire prendre de la distance par rapport à son égo et avoir un peu d’auto dérision. Et puis, oui, inculquer aussi des notions de sciences mais de la science, surtout, qui fait relativiser, tout ce qui fait comprendre qu’on est peu de choses m’intéresse… parce qu’il faut le rappeler à l’Homme qu’il est peu de choses, qu’il ne fait que passer. Celui qui pense qu’il est éternel nous emmerdera toujours, en fait !"

Merci à Thierry, pour l'ensemble de ces informations.

jeudi 1 septembre 2016

Rêves, démons et folie… étranges, les aventures de Tintin ?

http://www.grandpalais.fr/fr/evenement/reves-demons-et-folie-etranges-les-aventures-de-tintin
Le 17 Octobre 2016 à 18h30 à l'Auditorium du Grand Palais à Paris.
Rêves, démons et folie… étranges, les aventures de Tintin ?
Rencontre/Débats
Avec Émile Bravo, auteur de bande dessinée, Pierre Fresnault-Deruelle, sémiologue de l'image, Blandine Masson, directrice de la fiction à France Culture et Riad Sattouf, auteur de bande dessinée et réalisateur. 
Modération Arnaud Laporte, animateur et producteur à France Culture.L’entrée à l’auditorium est gratuite.

mercredi 31 août 2016

Sandro Masin, chez les Amis de Jules

http://sandro.e-monsite.com/

Cette semaine, nous accueillons dans la rubrique ’’Les Amis de Jules’’ Sandro Masin.

Il est né le 3 mars 1971 à Champigny-sur-Marne dans l’Ile de France.

Depuis tout petit, son rêve était de faire de la bande dessinée. Il a commencé comme beaucoup en copiant les héros de sa jeunesse : Tintin, Astérix, Gaston, et plus tard les personnages récurrents et les pin-up de Maëster.

Au collège, il s'amusait à dessiner ses copains sur leurs mobylettes dans les marges de ses cahiers. Puis, il a découvert Frank Frazetta, Boris Vallejo, Chris Achilleos, des films comme Conan le Barbare, ou encore des livres comme Le Seigneur des anneaux. C'est ce qui l'a porté vers l'univers de l'heroic fantasy. La découverte d'Olivier Vatine, d'Alberto Varanda, de Crisse, la déferlante manga et la nouvelle génération de comics américains (Image avec Jim Lee, Travis Charest, J. Scott Campbell etc.) ont beaucoup influencé son style par la suite.

Après un brevet de technicien dessinateur maquettiste au lycée Auguste Renoir à Paris, il a démarré comme graphiste stagiaire chez Trans BD, une petite entreprise de communication par la BD (Émile Bravo a lui aussi travaillé dans cette agence) et s’est très vite installé à 20 ans (en 1991) comme illustrateur freelance, activité qu’il poursuit encore.

En 2003, il quitte la folie de la banlieue parisienne pour s'installer en Gironde, plus près de l'océan et de ses planches de surf, une de ses autres passions.

C'est dans son courrier, en rentrant de vacances, qu'il a rencontré Nicolas Pona qui a travaillé et s'est formé au scénario avec Thierry Cailleteau et Fred Duval. Dans cette lettre, il lui proposait de travailler avec lui sur Ectis. Il a accepté l'aventure, et après avoir démarché les éditeurs pendant un moment à faire et refaire les pages, ils ont fini par signer chez Nucléa. Ce 1er tome Ectis n’aura pas de suite car l’éditeur a fait faillite.

C'est grâce à Jean-Luc Istin, directeur de la collection Soleil Celtic des Éditions Soleil, qu'il signe à nouveau dans l'univers de la bande dessinée. Tout d'abord en réalisant quelques pages dans le tome 7 de la série Les contes du Korrigans. Grâce à ce démarrage chez Soleil, il réalise un nouvel album Le Sang de la Sirène, une adaptation de la nouvelle d'Anatole Le Braz sortit en juillet 2007. Viennent ensuite d'autres adaptations comme le Gardien du Feu en 2 tomes et Jusqu'au bout de la terre. La fin de ce dernier album met aussi fin à cette collaboration.

Il continue vers d'autres horizons avec des albums collectifs, Préjugés, un album retraçant l'antisémitisme à travers l'histoire, et Coup de Foudre au Locle avec BD Force. De la rencontre avec Frédéric Bertocchini naît l'adaptation de Colomba, de Prosper Mérimée qui paraît chez DCL Édition. Sa collaboration avec Frédéric Bertocchini donne naissance à une libre adaptation du conte d'Andersen Kirsten - La petite fille aux allumettes aux Éditions du Quinquet.

Sur un scénario de Jacques Pavot, dessine les aventures de Julien Ducasse pour les éditions Cléopas, qui hélas ne sortira pas à la suite d'un dépôt de bilan de l'éditeur. En parallèle, il participe à un collectif retraçant l'histoire de la ville de Bordeaux pour les éditions Grand Sud.

En 2013 il reprend la série de Cédric Hervan avec Thierry Lamy au scénario Les Combattants du rail - T. 2 chez Zéphyr Éditions.

En 2014, il rencontre Eric Corbeyran et voilà un nouveau projet : l'adaptation des romans "Le sang de la vigne" en BD aux éditions Glénat. Ce roman à succès de Jean-Pierre Alaux et Noël Balen (adaptés en série TV sur France 3 avec Pierre Arditi dans le rôle principal) propose de savoureuses intrigues dans les méandres obscurs du milieu vinicole. Chaque album forme une enquête auto-conclusive.

Il adapte également avec à nouveau Frédéric Bertocchini chez DCL Édition la nouvelle de Prosper Mérimée : "Mateo Falcone".

Son dernier ouvrage, ’’Le Sang de la Vigne – Sous la robe de Margaux’’ T3 sortira le 21 septembre 2016. 
Sandro, a choisi de créer une étiquette de vin, ou figure son héros, Benjamin Cooker, rencontrant Émile Bravo propriétaire du 1er grand Cru Classé du même nom.

Merci Sandro


- Preview : Le Sang de la Vigne T3
- Trailer : Ici
- Son Site : Ici